top of page
Rechercher

SOAN - NÉGLIGÉ CHIC ⭐⭐⭐⭐⭐

M&O Music, disponible depuis le 24/10/2022

Retrouvez Soan sur Facebook

en un clic sur la photo ci-dessous

Le gagnant de la 7e saison de La Nouvelle Star a sorti son 6e album studio (si on ne compte pas le best of "10 ans de cavale") l'automne dernier. Si vous ne le connaissez pas, il est temps de le découvrir à travers, mais également en prose, au fil de ses 10 chansons bien foutues. L'oxymore "Négligé Chic" nous titille déjà la cervelle. Comment être classe et débraillé à la fois ? Fastoche, il suffit de lancer la lecture et "clic" un p'tit bruit d'appareil photo retentit, aller "cheese", souris, ça démarre sur un rythme hyper rock avec Je walk alone. Comme Jean-Jacques, il marche seul, ulcère à l'estomac, il ne faut pas lui parler, les mots sacrés , ca créer les maux.

Ça s'enchaîne avec Les clous, où l'on se tient la main dans un délire cosmique, on pose les parpaings et on embrasse les flics. Que c'est bon !

Le troisième titre Hôtel déboire sur le thème de l'hôpital psychiatrique fait penser à celui des Eagles version California. Avec son rythme reggae, il est question de Médocs, de pommes et de Pimousse (les bonbons d'un oiseau chantant et son fameux parfum de cassis). Un vrai ovni dans l'album qui fait planer.

Romanivresquement, un néologisme sur une mélodie façon rockabilly. Avec sa voix rauque et suave, il se compare à un chat charmant, errant et chiant, parfois, il devient même chien. Niveau du texte, on se pose la question si c'est : "Ce verre ou ce vers je te le dois ". Certainement tantôt l'un, tantôt l'autre.

Dans son univers rempli de figures de style, il manipule la langue française tel un poète marginal. Soan s'en donne à cœur joie ou plutôt à cœur ouvert. "La vie est si rose des fois, même si Les Trous Noirs, c'est troublant"

Nothing Around, où les paroles sont en anglais, il devient un crooner sur un rock routard, et ça lui va très bien. Puis changement de style, ça court et c'est psychédélique avec Les épouvants trouvailles. Plus particulièrement : Formol, a attiré mon attention. On dirait la bande originale d'un film de Jean-Pierre Jeunet, par sa mélodie accordéon, sa résonnance de boîte à musique habillée d'une camisole. Les percussions donnent un rythme mécanique tel une machine qui chauffe et se meut en dégageant de la vapeur et des bulles.

"Formol et cætera, bocal ridicule, ainsi se pose là...."

Derrière ce côté bad boy, il y a aussi ce Brel des temps modernes qui nous compte la vie et l'amour avec Sans faire un pas et Qui prouvera.

Soan c'est "L'anti héros antisocial" pro-chanteur, pro-musicien, pro-poète.


Chronique par Valérie Loy

223 vues0 commentaire

Comments


bottom of page