top of page
Rechercher

Yan de Floride // Ultra Alpha

Yan de Floride débarque avec son premier EP, sombre et sentimental, pour notre plus grand plaisir.


Retrouvez Yan de Floride sur Facebook

en un clic sur la photo ci-dessous


Composé de 5 titres, il s’ouvre avec le morceau « Grandiose » qui séduit immédiatement par son aspect hyperpop punchy et sa rythmique entraînante, idéale pour ouvrir un concert. On pense à Zaho de Sagazan mais aussi la pop urbaine, à la croisée des genres, ce qui entre parfaitement en corrélation qui tient son nom d’artiste du terme « genderfluid ». Cette «ouverture », musicalement et humainement non binaire, décline le refus d’une linéarité de son style.

Lorsqu’on glisse sur « Benz » le deuxième titre de l’EP, l’influence urbaine est encore plus présente dans les sonorités, le flow, la référence indirecte au groupe NTM, tout en gardant une direction aérienne, planante et hypnotique. Le texte questionne sur les relations de pouvoir entre hommes et femmes. « Contrecoup », l’interlude, qui sert aussi d’outro au morceau précédent, nous emmène vers « Molotov », petit bijou sur lequel le vocodeur est utilisé comme effet de style et certainement pas pour corriger des faussetés. Il partage le texte avec un autre lui-même, plus grave, plus sombre, plus viril. Le rythme est ici plus lent, y compris dans le chant, mais il reste indéniablement séduisant. Il offre aussi pour l’artiste un territoire d’introspection et de questionnement ou la dualité de l’être et l’insécurité sont également de mise. Enfin, l’EP se termine avec « Hardcore », un morceau enivrant, sur lequel Yan pousse un peu plus sa voix conclu la première phase de son histoire dans laquelle les constats l’emmènent à des constats et des interrogations qui n’ont pas encore toutes les réponses.


Parfaitement ancré dans une couleur musicale générationnelle et ouverte, Yan de Floride offre donc un premier EP réussi qui s’écoute avec plaisir. Les textes reflètent la prise de conscience et la quête d’une génération qui se questionne sur “qui elle est” et “qui elle doit être”. Une quête non dénuée d’une certaine souffrance dans laquelle elle refuse de se complaire et qui lui permettra de mieux construire son identité d'adulte. Un artiste à écouter et à suivre !


Chronique par Fred Jurie


5 vues0 commentaire
bottom of page